Skip to content

Anti-Santy-Ranty En Francais

Thanks to Vincent Marty-Terrain for translating!

On dit que tout là-haut vivrait un grand barbu,
Soi-disant très joyeux, mais... difficile à dire :
Je ne l'ai jamais vu, en fait, et toi non plus.
Mais les enfants y croient, ça peut bien nous suffire.

On le dit solitaire, et puis plein de mystère,
Pas le temps de parler, il a bien trop à faire !
Et s'il vit en reclus tout au long de l'année,
Nous, on est bien content qu'il se montre discret.

Quand on s'adresse à lui, pour nos besoins urgents,
Jamais de réponse : qui sait s'il nous entend ?
On veut être sages, raisonnement simpliste,
Pour mériter nos places sur sa belle liste.

Et peut-être qu'un jour, mais c'est sans garantie,
Il nous donnera tout, pourvu qu'on soit gentils.
Alors moi j'en ai marre, et je crie au scandale :
C'est un distributeur qui nous fait la morale !

Ce coup de gueule peut paraître un peu étrange
Mais c'est pas le Père Noël qui me dérange,
Aussi drôle qu'il soit, et il est bien curieux,
Je m'attaque en fait à l'idée qu'on a de Dieu.

C'est Dieu que l'on voit comme un vieux barbu distant,
Père Noël antique, invisible géant
"Il te voit quand tu dors, il te vois éveillé,
Il regarde et attends pour te voir te planter".

Comme au Père Noël, nos souhaits, on lui envoie,
On veut bien ses cadeaux, mais lui on n'en veut pas !
C'est la vérité bien qu'on ne la reconnaisse :
On peut l'embellir, mais ce n'est que du business.

Il faut que nous soyons gentils pendant l'année
Pour avoir un bonus lorsqu'elle est terminée.
“Donne-nous nos cadeaux, on a été bien sages !
Puis va-t'en, on a tout ce qu'on voulait, vieux mage!”

Car le Père Noël est piquant, singulier,
Mais personne ne voudrait qu'il reste à dîner !
Je suis sûr que c'est un hôte haut en couleur,
Pourtant nous craignons son discours révélateur.

Voilà donc ce que l'on croit du Père Noël
Et c'est l'idée qu'on a de ce Dieu dans le ciel.
Mais Noël nous illumine de son éclat,
Car voilà : le Dieu Très-Haut est né ici-bas.

Il vint en personne au sein de notre misère:
Dieu le Fils, lui, est devenu Dieu notre Frère.
Il vint à nos côtés, pour y être à jamais,
Lui, notre Emmanuel, notre Dieu incarné.

Ce Dieu né humblement bouleverse nos clichés:
Il descend de son ciel, il est destitué,
Bercé dans la paille, bébé gesticulant,
Car pour nous sauver c'est notre place qu'il prend.

Le vieux Noël donne les cadeaux et repart,
Jésus vient pour nous connaître, il vient pour nous voir;
Le vieux Noël récompense les enfants sages,
Jésus guérit, pardonne, nous sort de nos cages.

Si tu n'aimes pas Dieu, je crois savoir pourquoi…
Tu le prends pour ce Père Noël de gala.
Tu fais bien de rejeter cet épouvantail !
Mais regarde, aujourd'hui, ce Dieu né sur la paille.

Adaptation du poème de Glen Scrivener,
par Vincent Marty-Terrain.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Twitter widget by Rimon Habib - BuddyPress Expert Developer